Connect with us

Divertissement

Critique de Diablo IV : Ce jeu vous permettra d’affronter des monstres en enfer, et d’aimer ça !

L’un des aspects les plus frappants de Diablo IV est la façon dont les développeurs traitent la religion et les dirigeants. Ces histoires de paradis et d’enfer se résument à l’effroyable besoin de pouvoir et à ses effets sur les gens ordinaires.

Published

on

L’un des aspects les plus frappants de Diablo IV est la façon dont les développeurs traitent la religion et les dirigeants. Ces histoires de paradis et d’enfer se résument à l’effroyable besoin de pouvoir et à ses effets sur les gens ordinaires.

Lorsque j’ai regardé les bandes-annonces de Diablo IV, la dernière édition de la série révolutionnaire de Blizzard qui a débuté en 1996, j’étais inquiet. Traditionnellement, ce jeu de rôle est vu d’une perspective isométrique. Dans le monde médiéval de Sanctuary, vous observez de haut les loups-garous, les squelettes et les monstres qui vous attaquent au cours d’un voyage périlleux à l’extérieur des villes, des bars et des églises. Mais les bandes-annonces que j’avais vues ajoutaient de l’histoire par le biais de scènes réalistes et non jouables.

Lorsque j’ai commencé, les scènes d’ouverture se sont déroulées pendant de nombreuses minutes, plus comme un film que comme un jeu. Un groupe de combattants fuit des ennemis qui se déplacent rapidement. L’un d’entre eux meurt d’une manière peu glorieuse. Puis, un homme de couleur qui semble être un prisonnier capturé jette de la magie pour ouvrir une porte en pierre. Tout devient plus lourd, plus effrayant, lorsque les trois combattants sont soulevés dans les combles, suspendus à l’envers, leur sang giclant formant un triangle occulte. Ils ont invoqué Lilith, une créature massive et cornue qui vient d’un enfer aussi horrible que tout ce que Dante a pu écrire.

Tout cela a pris trop de temps à se dérouler. Bien que j’apprécie plus que quiconque la narration d’un jeu, ces scènes risquaient de me faire sortir du jeu de Diablo IV. Mais même si ces scènes ne passent pas de façon transparente de l’histoire au jeu, Blizzard a ajouté plus que suffisamment de nouveautés pour que cela ne soit pas un problème. Ainsi, les joueurs n’ont pas seulement envie de jouer. Les joueurs en ont besoin.

Diablo IV est choquant. Chaque épisode de la série a été surprenant. Mais celui-ci est très dérangeant. Tout d’abord, vous ne savez pas qui croire. Vous entrez dans une ville et, après avoir aidé un sympathique étranger à débarrasser la région d’ours géants, de loups et d’une entité répugnante, vous buvez de l’alcool avec les joyeux campeurs. Mais ils vous ont drogué et l’un d’eux vous transporte sur une civière vers un boucher à la Sweeney Todd pour vous découper. Vous êtes en fait sauvé par quelqu’un que vous pensiez fou, mais qui ne l’est pas – les rebondissements sont nombreux.

Puis, dans l’une de ces scènes coupées, un prêtre est brutalement battu dans une petite église. Lilith semble hypnotiser les villageois pour les pousser à commettre cet acte sombrement meurtrier. La grossièreté n’est pas épargnée.

Il s’agit d’un jeu très vaste qui permet de nombreuses améliorations au niveau des armes, des vêtements et des capacités, et dont l’histoire aborde les thèmes de la vie, de la confiance et de la perte. Mais ce qui m’a le plus frappé, c’est la façon dont les développeurs traitent de la religion et de ceux qui la gouvernent. Les villageois sont accros aux paroles des chefs, dont le père Inarius, qui est en fait un archange. Ces histoires de paradis et d’enfer peuvent se résumer à un besoin effroyable et paranoïaque de pouvoir et à ses effets sur les gens ordinaires.

Trois choses m’ont gêné dans Diablo IV : premièrement, avant de jouer, vous êtes obligé de vous inscrire à Battle.net, le service en ligne de Blizzard qui permet le multijoueur (auquel je participe rarement). Deuxièmement, au lieu d’avancer progressivement dans le monde, vous pouvez acheter de l’équipement cosmétique et des costumes – parfois coûteux – pour personnaliser votre apparence. Vous payez déjà 70 $ pour le jeu ; même si l’achat est un choix du joueur, demander plus d’argent semble glouton. Troisièmement, à plus petite échelle, lorsque je m’approchais des murs épais d’un château ou d’une pièce, je pouvais voir à travers. Ce n’est pas censé se produire.

Malgré tout, le plaisir de trouver des améliorations dans des coffres à trésor et de collecter des pièces d’or sur les vaincus ne se dément pas. Les graphismes sont tellement plus soignés que ceux de Diablo III, vieux de 13 ans, qu’au lieu de regarder les personnages de haut et de loin, j’avais envie de zoomer pour observer de près leurs expressions faciales ou regarder les monstres périr dans un grognement lugubre. Il est impossible de s’approcher aussi près, même si l’on accède aux paramètres du jeu en programmant une touche de la manette pour zoomer un peu.

Au-delà de ces petits détails, les options de personnalisation semblent presque infinies. Certes, il y a des coiffures et des types de corps standard, mais il y a aussi des tatouages faciaux uniques et la possibilité de changer la couleur de votre arme. Parmi les cinq types de personnages, j’ai choisi de devenir une nécromancienne parce qu’elle avait la possibilité d’appeler quatre squelettes féroces pour m’aider à combattre des monstres massifs à l’aide de marteaux à longue portée. Plus tard, je pourrais ajouter un golem et encore plus de squelettes.

Lorsque je me déplaçais d’un village à l’autre ou d’un environnement hivernal ou marécageux à un château, les cutscenes riches en histoire s’accordaient généralement bien avec l’action, même si les dialogues auraient pu être plus serrés afin d’arriver plus rapidement aux points de l’intrigue et au déroulement du jeu. D’autres jeux récents comme Horizon : Forbidden West ont connu leur part d’écrasement. Il semble qu’à un prix de 70 $, les concepteurs de jeux pensent que l’écriture devrait être plus proche de Thackeray que d’Hemingway.

Des moments émouvants et légèrement humoristiques sont présents, même lorsqu’il s’agit de personnages mineurs et non jouables. À un moment donné, Gekov, balayant son perron, demande à un ami qui il veut pour lui sucer la vie : “Les vampires de la forêt ou les marchands de la ville ? L’humour amer fait mouche à l’heure de l’inflation.

Bien que je me sois concentré sur la façon dont l’écriture s’articule avec le jeu, les joueurs peuvent trouver une titillation similaire dans la musique sombre, l’ambiance tendue des forêts tulégiennes et le simple fait de rester en ville et d’écouter les bruits chaotiques du travail, des conversations et des ragots. Au fur et à mesure que vous avancez dans le monde, les amateurs de stratégie trouveront satisfaction à améliorer les armes chez le forgeron ou les amulettes chez le bijoutier. Tout comme Diablo IV parle de pouvoir et d’avidité, votre existence en tant que combattant héroïque et vagabond l’est tout autant.

Entreprise4 semaines ago

Blue Origin fait de nouveau voler des touristes après une pause de 20 mois : Tous les lancements de “premières spatiales” effectués jusqu’à présent

Entreprise2 mois ago

Elon Musk s’est rendu en Chine pendant une journée et a conclu un accord majeur avec un vieil ami

Divertissement2 mois ago

Tom Ryan, PDG de Paramount Streaming, parle de la croissance des services FAST dans le domaine du streaming

Entreprise2 mois ago

Jeff Bezos s’engage à verser 100 millions de dollars pour financer des solutions d’IA au changement climatique

Entreprise2 mois ago

Des groupes mondiaux de scénaristes définissent cinq principes pour empêcher l’intelligence artificielle de remplacer les emplois

Entreprise3 mois ago

Elon Musk achète pour la première fois des publicités pour Tesla sur des plateformes sociales qu’il détestait

Entreprise4 mois ago

Jeff Bezos récupère le titre d'”homme le plus riche du monde” après qu’Elon Musk aura perdu 31 milliards de dollars en 2024

Entreprise4 mois ago

Walmart confirme son intention d’acquérir le fabricant de téléviseurs intelligents Vizio à un prix très élevé

Entreprise5 mois ago

Un juge a annulé la rémunération de 56 milliards de dollars versée par Elon Musk à Tesla. Que se passe-t-il maintenant ?

Entreprise5 mois ago

Craig Newmark fait un don de 10 millions de dollars pour aider l’école de journalisme de la CUNY à devenir gratuite

Entreprise5 mois ago

Qui sont les milliardaires à l’origine de la donation historique de 100 millions de dollars au Spelman College ?

Entreprise5 mois ago

Elon Musk demande à doubler sa participation dans Tesla, alors que le fabricant de véhicules électriques se lance dans l’intelligence artificielle

TOUT5 mois ago

L’homme le plus riche du Vietnam introduit aux États-Unis une petite voiture électrique de 20 000 dollars

Divertissement6 mois ago

Revue de la ‘Société des Neiges’ : Un nouveau regard terrifiant sur une histoire de survie familière

Entreprise6 mois ago

James Patterson offre 300 000 dollars de primes de fin d’année aux libraires indépendants

Jo Lindner / Jo Esthetics
Divertissement12 mois ago

Le bodybuilder Jo Lindner ( Joesthetics ) meurt à l’âge de 30 ans et son partenaire de gym lui rend hommage

Divertissement2 ans ago

Les avertissements de catastrophe naturelle s’améliorent grâce à l’IA et à la technologie GPS | Podcast d’information sur les nouvelles techniques | WSJ

Entreprise1 an ago

Le métavers proposé par Mark Zuckerberg n’est pas celui que veulent les consommateurs

Entreprise2 ans ago

La collection d’art de Paul Allen, cofondateur de Microsoft, se vend pour 1,5 milliard de dollars, battant ainsi des records de vente aux enchères

Monde2 ans ago

“BOLLORÉ APPAUVRIT LA FRANCE ET L’AFRIQUE” : LOUIS BOYARD A DIT LES TERMES !

Monde2 ans ago

Michigan : terrain d’essai pour l’avenir de l’avortement aux États-Unis

Monde2 ans ago

Election au Brésil : Lula élu président face à Bolsonaro

Technologie2 ans ago

Comment Reddit est devenu l’une des plus grandes places de marché NFT du monde en seulement quatre mois

Technologie2 ans ago

La plus grande exposition de robots du Japon | Implanter des puces dans le cerveau | Nouvelles de haute technologie.

Divertissement2 ans ago

Ce qu’il faut regarder en streaming cette semaine : 4-10 novembre

Monde2 ans ago

Le Brésil élit Lula, un ancien dirigeant de gauche, dans une réprimande de Bolsonaro

Entreprise2 ans ago

Elon Musk dit qu’il travaille désormais 120 heures par semaine

Sports2 ans ago

Les muscles ont-ils vraiment le pouvoir de la mémoire ?

Monde2 ans ago

Le monde secret des influenceurs

Monde2 ans ago

« Qu’il(s) retourne(nt) en Afrique ! » : suspension de séance à l’Assemblée

Trending